air shows
air shows
customers
Sky-Lens sur Twitter
Europe |  UK/Commonwealth/USA |  Asia |  Museums |  Goodies |  Publications |  Links |  About Sky-Lens

Photo Records:

Lorsqu'une photo d'avion raconte l'histoire de Jersey.... 09/25/2012

 

L'occupation de Jersey racontée par une photo d'avion. A propos du Jersey International Air Display.

Les traditionnelles évocations de la Bataille d'Angleterre du mois de septembre approchent, avec notamment, les meetings de la Royal Air Force Association organisés sur les îles anglo-normandes. Une fois de plus, je ne manquerai pas, pour mes besoins de prises de vues, de résider quelques jours sur la fameuse île de Jersey, où le meeting aérien est programmé pour le 13 septembre. Je me suis laissé dire que les lecteurs du livre " Avions et meetings d'exception " (cf. http://www.sky-lens.com/articles-airshows-europe.php?recordID=118 ) qui ont regardé les photos prises dans la Baie de St Hellier, trouveront que mon choix de photographier à Jersey est explicite par l'image.
A en juger par le contenu du spectacle aérien, il faudrait croire que la RAF s'est tout particulièrement illustrée à Jersey et Guernesey. Pourtant, je dois avouer que j'ai eu le plus grand mal à trouver des traces de la moindre activité aérienne britannique, dans les îles anglo-normandes, durant la seconde guerre mondiale. Cela mérite bien une explication. Il faut rappeler, que sur une décision courageuse prise par Winston Churchill, l'armée britannique n'avait laissé aucune garnison à Jersey, Guernesey, ou Alderney, en juin 1940. Il s'agissait de ménager les forces aériennes en vue de l'imminente bataille, dite " d'Angleterre ", et dont les britanniques savaient qu'elle allait décider du sort du Royaume-Uni. Alors, grâce à Sir H.Dowding, la RAF, en infériorité numérique face à la Luftwaffe, avait regroupé ses derniers squadrons de défense aérienne dans le sud de l'Angleterre, afin de sauver la métropole. En juin 1940, 44 habitants de Jersey furent malgré tout, victimes des bombes de la Luftwaffe, venue attaquer une armée britannique qui ne s'y trouvait pas. Finalement, le 2 juin 1940, les allemands ont fini pas prendre possession de Jersey, sans y rencontrer la moindre résistance, accueillis par le drapeau blanc. Et jusqu'au 9 mai 1945, les îles anglo-normandes resteront les seuls territoires britanniques occupés par l'Allemagne pendant ce conflit.
Alors donnons de la clarté aux événements : ce que que cette journée du 13 septembre évoque si bien, c'est le bon sens stratégique dont l'état-major de la RAF a su faire preuve, pour réussir à éviter une tentative d'occupation de la Grande-Bretagne par l'Allemagne, ce qui " in fine ", a permis aux britanniques de reprendre, cinq années plus tard, l'ensemble des territoires qui étaient rattachés à la Couronne avant 1939, dont les îles anglo-normandes, et qui avaient été confisqués par les forces de l'Axe. Alors rien n'est plus approprié pour évoquer la RAF dans ce airshow, qu'un Lancaster escorté par un Hurricane, et un Spitfire - lesquels appartiennent tous au Battle of Britain Memorial Flight - et dont les couleurs se marient avec tant d'harmonie aux teintes chaudes du sable mêlé d'algues vertes dans la baie. Mais ce 13 septembre, les habitants de l'île vont penser au courage de leurs parents et grands parents, pendant cinq années de guerre. Avant d'avoir été libérés le 9 mai 1945, les 40 000 citoyens de Jersey n'ont pas été épargnés par la rage de l'occupant. Berlin a fait de cette île la forteresse la plus bétonnée, et la mieux défendue de l'ensemble de mur de l'Atlantique, et pour y soigner des blessés de guerre, un hôpital sous-terrain - que l'on visite toujours - y a été creusé, dans la roche, par des prisonniers venus de tous les pays occupés. Mais de la Luftwaffe, il n'existe guère de traces ; les chroniqueurs disent que les allemands planifiaient de stationner des Ju-88 sur l'aéroport de St Hellier. Et pendant toute cette période, la population mal ravitaillée, a souffert de sous-alimentation, et subi des représailles pour des faits qui ne la concernaient absolument pas. C'est naturellement dans ce contexte, que les actes de résistance et de bravoure ont pu fleurir. Si accueillants de tempérament, les anglo-normands méritaient tellement mieux que le sort qu'ils ont subi.
C'est alors que pendant ce meeting, viennent s'assoir sur les gradins bordant la plage de St Hellier, plusieurs spectateurs qui étaient des enfants pendant l'occupation ; là, ils observent avec une pointe d'incrédulité, voire même de défiance…, l'approche de la plage par un Junkers Ju-52 3m, celui-là même qui appartient à Salis Aviation. Ils se souviennent très bien d'avoir vu ces étranges trimoteurs en tôle ondulée, lorsqu'ils étaient en culottes courtes, et dans un contexte qui n'avait rien d'une fête aérienne. C'est avec ces " Tante Ju ", que les allemands ont su assurer la liaison entre l'aéroport de Jersey, et le continent. 24 heures après cette séquence de meeting où ce monument historique a ressurgi des embruns de l'histoire.., j'obtiens la mission de photographier ce trimoteur au-dessus de la Manche, dans son élément naturel d'il y a 70 ans. Je décolle en place arrière d'un North American T-28 Fennec, et quelques minutes plus tard, nous nous mettons en formation avec le Ju-52. En accomplissant le tour de l'île, nous survolons l'ensemble des fortifications du mur de l'Atlantique, notamment celles, plus imposantes, de la Baie de St Ouen. Un peu plus tard, nous apercevons Elizabeth Castle, une forteresse typique du temps des guerres " en dentelles ", intégrée au mur de l'Atlantique quelques siècles plus tard .., et dans laquelle, un obusier allemand est maintenu dans son état d'origine. Puis la mer scintille : c'est là que la fameuse photo parue dans le livre, est prise ( cf. http://www.sky-lens.com/articles-airshows-europe.php?recordID=118 ).

Et c'est à cet instant-là aussi, en observant cet avion unique photographié dans son contexte, que je songe aux cinq années de résistance de 40 000 personnes.

 

Back to Photo Records

© Sky-Lens'Aviation' - François Brévot - All rights reserved - Une création alnath.net